Georges Thomas est l’inventeur d’une suspension révolutionnaire nommé, lors de sa sortie de pré-commercialisation,
Active Suspension-CDC.

Une suspension qui ne dors jamais !

En étant déjà dans le monde de la moto, principalement Américaines, Georges à développé une suspension automatisée.
La suspension signé G.Thomas est une suspension entièrement électrique et mécanique qui peut modifier la hauteur (garde au sol) de la moto de façon ultra rapide et aussi de façon automatique !

La suspension est en constante connaissance de la vitesse à laquelle l’usager ce déplace.
La moto s’abaisse automatiquement lors des arrêts et remonte aussitôt lorsque l’utilisateur se remet en mouvement.
Sans aucune action du conducteur !

La plus grosse lacune est que beaucoup d’utilisateur de moto abaissent leur véhicule de façon permanente
et affecte grandement la stabilité et sécurité de la moto.

Ici, Sécurité avant tout ! La moto se déplace en étant dans les paramètres originaux du manufacturier !

______________________________________________________________________

(2000)Les premiers test de suspension avaient pour but d’améliorer la suspension du Softail.
Ces modèles n’ont que 1 pouce de débattement. Le contrôle du rebond était dur à contrôler par une simple soupape.
Le manque d’espace sous la moto est également une contrainte. Quelques compagnies ont rendu disponible des ensembles
de suspension à air avec aucun contrôle sur le rebond de la suspension.
Georges avait commencé à développer une solution en changeant de principe complètement.
À l’inverse de la suspension d’origine, le principe de Georges étant que la suspension s’abaisse lorsque les amortisseurs
à l’air ce rétracte. Il avait également prévu jumeler ce système avec un petit amortisseur ajustable pour contrôler le rebond.
Faute d’argent pour les brevets, le projet est tombé à l’eau au début des années 2000.

Les images ci-dessus démontrent ce principe en essai sur les châssis de Georges à l’époque.
Pour les fins connaisseurs, il s’agit là d’une divulgation d’ingénierie notable et sujet à ce faire copier.
– Oui, Absolument.
Par contre, avec la permission de Georges, ces informations son rendus publique sans aucunes inquiétudes parce que la suspension active électronique est quelques chose de beaucoup plus intéressant
et surtout plus utile pour beaucoup de gens. Il a donc décidé d’y mettre beaucoup plus d’effort et il possède plusieurs brevet sur celle-ci.
<<Il ne s’agirait pas de la première fois qu’on me prend des idées, j’en est autant qu’ils en veulent..>>
-G.Thomas
Avec un peu d’humour mais il n’à pas tord, je connais personnellement plusieurs autres idées et inventions que Georges pourrait mettre en pratique.

Donc, Georges s’est davantage concentré sur l’automatisation d’une suspension pour la sécurité avant tout. En voyant, la quantité impressionnante d’usagers qui roule avec des motos surbaisser en diminuant leur sécurité. L’étude approfondi des suspensions à air à permis à Georges de se pencher vers une autre technologie puisque aucun système pneumatique pouvaient donner le rendement de rapidité nécessaire pour automatiser des amortisseurs. La contrainte d’espace sur une moto est notable, l’utilisation d’accumulateur sous forme de réservoir et l’utilisation de compresseurs ne collait pas avec l’idée de Georges.

En 2005,
suite à la popularité grandissante des modèles ‘Touring‘ aussi communément appelé ‘Bagger‘ dans le monde de Harley-Davidson pousse Georges à mettre ses idées d’automatisations en oeuvre et à dévoiler son ‘bébé’ ; la suspension Active cdc signé G.Thomas.

(suite à venir)